12 Revendications - Page 11

  • AUGMENTATION DE L’AAH DE 1,75% : La précarité demeure !

    L’Association des paralysés de France (APF) tient à exprimer sa vive déception suite à l’annonce de Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée en charge des personnes handicapées, de revaloriser l’allocation adulte handicapé (AAH) de 1,75% au 1er septembre 2013[1]. Cette légère augmentation porte le montant de l’AAH à 790,18€ par mois, toujours largement sous le seuil de pauvreté !

     

    Après une augmentation de 25% durant le précédent quinquennat, cette très légère et unique progression pour 2013 ne constitue pas une augmentation concrète du pouvoir d’achat des personnes en situation de handicap ou malades ne pouvant pas ou plus travailler. En effet, l’inflation de 1,1%[2] et les nombreux autres frais supplémentaires – forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités accident du travail, déremboursement de certains médicaments, hausse du coût des mutuelles – sont largement absorbés par cette hausse de 1,75%.

     

    Par ailleurs, l’APF regrette que le sujet des ressources des personnes en situation de handicap (AAH mais aussi pensions d’invalidité et rentes versées à des personnes en situation de handicap), après avoir été passé sous silence lors de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté en décembre 2012, ne soit ni dans l’agenda du président de la République et du gouvernement, ni inscrit au programme du Comité interministériel du handicap à venir.

     

    Ainsi, l’APF demande avec force au gouvernement de prendre en compte cette question dans le cadre de la loi de finances 2014 afin d’apporter une réponse durable aux personnes en situation de handicap ou malades vivant sous le seuil de pauvreté !

     

     

    Pour lire le CP dans son intégralité cliquez ici : CP augmentation AAH 1,75_vdef.doc

     

     

     

    Denis TACCINI

    Directeur APF DD 06

     

     

  • Accessibilité : l'APF maintient sa fermeté

    L'APF maintient sa fermeté pour que la loi du 11 février se transcrive dans les actes. Il est demandé au  Gouvernement la mise en oeuvre d'une réelle et sérieuse politique publique afin de concrétiser enfin cet objectif législatif de l'accessibilité.

     

    Cliquez ici pour lire le texte intégral de revendication : apf accessibilite 2013.pdf

     

    Il convient plus que jamais de maintenir notre mobilisation en déployant le plus largement possible notre campagne de réaction grâce au site : http://www.necoutezpasleslobbies.org

     

    Signez et diffusez notre pétition !

  • Pour que les femmes en situation de handicap ne soient plus doublement discriminées !

    À la veille de la Journée internationale des droits de la femme, l’Association des Paralysés de France (APF) tient à rappeler la double discrimination dont sont victimes les femmes en situation de handicap. En effet, selon la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, les femmes en situation de handicap font l’objet de discriminations multiples, fondées sur le sexe et sur le handicap, au détriment de leurs droits et de leurs libertés fondamentales. Il est beaucoup plus difficile pour les femmes handicapées – tant dans la sphère publique que dans la sphère privée – d’avoir accès à un logement adéquat, à la santé, à l’éducation, à la formation professionnelle et à l’emploi, et elles sont plus susceptibles d’être placées dans des institutions.

    Par ailleurs, les femmes en situation de handicap sont aujourd’hui très peu visibles dans les politiques de lutte contre les discriminations.

    L’APF a donc rencontré Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, pour faire le point sur la condition des femmes en situation de handicap en France et lui proposer des pistes d’amélioration pour lutter contre cette double discrimination.


    Je trouve ce communique particulièrement intéressant en regard de la rencontre de l’APF avec le ministre des droits de la femme et l’expression des attentes de l’APF, notamment en matière de formation des professionnels, d’accessibilite des lieux de soins et des materiels d’examen, …etc… ainsi que celles a l’egard des aidants ;

    L’APF, services, etablissements et delegation, dans les alpes maritimes a déjà mis en application certains points comme les permanences gynecologiques, les reunions pour les aidants, …etc…

     

    Denis Taccini

    Directeur de délégation départementale


  • 2ème journée de l’Engagement : Respect des Places bleues

    apf.jpguniscite.jpg

     

     

     

     

    A l’occasion de la 2ème journée de l’engagement dans la métropole Nice Côte d’Azur du Mercredi 24 Octobre 2012, plus de 60 jeunes volontaires d’Uniscité et militants de l’Association des Paralysés de France (APF), accompagnés d’Elus et Membres des polices municipales sur Nice, Cagnes sur Mer, Vence, La Trinité, Carros,  Villefranche sur Mer, Cap d’Ail, St Laurent du Var ont testé le respect des places de stationnement réservées aux personnes handicapées :

     133 PLACES CONTROLEES

    21 INFRACTIONS SOIT 15 %

    La Palme de l’incivisme revient à Vence avec plus d’un véhicule sur 2 garé sans justificatif ! Les meilleurs élèves étant Villefranche/Mer et Cap d’Ail avec 0 % d’incivisme.

    2012-10-24 14 16 46.jpgUn résultat global en net progrès par rapport à l’an dernier (21 % d’infractions relevées, 36 sur 170 stationnements inspectés en Juin 2011).

    On peut ainsi penser que les campagnes de sensibilisation de l’APF, la « tolérance 0 » appelée de nos vœux et souvent appliquée par la Police Nationale est les Polices Municipales commencent à porter leurs fruits.

    A suivre lors de la prochaine édition !