28 septembre 2012

« Il n’y avait aucun accueil prévu pour nous »

MIR TER.PNG


Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Mobilité qui a eu lieu du 16 au 22 Septembre nous avons réalisé une opération de testing sur l’accessibilité des Trains Express Régionaux (TER) le Mercredi 18 Septembre. Dans les départements de la région PACA, anonymement un binôme composé d’un militants APF à mobilité réduite et un second valide, après avoir réservé leurs billets, ont essayé de prendre un TER direction Marseille pour une conférence de presse afin ensemble de faire un bilan sur leur périple.

Un an après notre opération sur les Lignes de bus Express Régionales (LER) qui a permis une concertation avec les responsables en charges des transports, l’APF a souhaité poursuivre son combat pour une liberté de circulation.

Constat alarmant : « Accès-plus n’avait aucune autre obligation que de nous assister aux gares de départ et d’arrivée », « Il n’y avait aucun accueil prévu pour nous » nous rapporte Benoit Warnery militant APF ayant effectué le trajet Antibes-Marseille. Mireille Azzaro, pilote du groupe transport APF06, quant à elle s’est inquiété au départ de Nice « Nous avons bien cru que nous ne pourrions pas grimper dans le TER tant la porte du wagon semblait étroite».

Avant l’échéance de 2015 prévue par la Loi Handicap, cette opération de testing a permis de mesurer le chemin qui reste à accomplir pour accéder à une véritable égalité des personnes en situation de handicap, premières victimes de discrimination en France.  

Fatma YAHIAOUI

Chargée de communication

Les commentaires sont fermés.