• Course solidaire et inclusive

    Du vendredi 4 au dimanche 6 juin, APF France handicap organise le Run & Trail, une course solidaire ouverte à toutes et tous pour soutenir des actions autour du handicap.

    Après une première édition iséroise réussie en 2020, l’association souhaite cette année renouveler ce défi sportif sur tout le territoire. En équipe ou en solo, sportif expérimenté ou novice, chaque participant peut choisir le jour, le lieu et la distance à parcourir.

    Participer au Run & Trail, c’est vivre un moment sportif intense et solidaire ! En rejoignant cet événement, chaque participant aide en effet l’association à répondre aux besoins des personnes en situation de handicap.

     

    Plus d’informations et inscriptions en ligne jusqu’au 6 juin sur www.runandtrail-apf-francehandicap.org.

     

    Cette course inclusive peut être réalisée en courant, en marchant ou à l’aide d’une joëlette. Les entreprises, associations ou écoles peuvent s’inscrire en équipe.

    Cinq challenges sont proposés aux participants :

    Personnalisé : de 1 à 10 km

    Classique : de 10 à 15 km

    Maxi : de 15 à 20 km

    Ultra : plus de 20 km

    Solidaire : je ne cours pas mais je fais un don à l’association

     Les frais d’inscriptions, d’un montant libre, seront intégralement reversés à l’association. Les dons ainsi collectés permettront aux délégations de l’association de financer des actions de proximité pour les personnes en situation de handicap et leur famille.

    APF France handicap agit au quotidien, et dans tous les territoires, pour rompre l’isolement des personnes en situation de handicap, à travers ses délégations notamment : visites à domiciles, groupe de paroles, soutien juridique, accompagnement vers l’emploi, ateliers culturels et loisirs, lutte contre les discriminations, etc.

  • Communauté Amours & Handicaps.

    Dans le cadre de la communauté Amours & Handicaps, nous convions les parents qui le souhaitent à un

    GROUPE DE PAROLE EN VISIO SUR LE THEME

    L'accompagnement à la vie affective et intime des adolescents porteurs de handicap.

    Lire la suite

  • Handicap intérim

    APF France handicap et The Adecco Group créent handicap intérim.

     

    Lire la suite

  • Opération #MarchesAttaque : Mobilisation nationale réussie !

    À l’occasion de la journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité le 30 avril, APF France handicap a organisé la première semaine nationale de mobilisation pour l'accessibilité : "Action Mobilités Accessibilité" Toutes et tous concernés. Du 26 au 30 avril, les acteurs de l'association se sont mobilisés pour promouvoir l’accessibilité universelle et dénoncer les retards pris en la matière. Les décideurs publics ont été interpellés et les citoyennes et les citoyens invités à s’engager pour une France accessible, via un mini-sitedédié: marchesattaque.org. Une semaine qui a débuté par une opération de lancement réussie : cinq escaliers recouverts d'un visuel présentant une fissure, baptisé #MarchesAttaque à Paris, Lyon, Marseille et Brest.

    Effervescence sur tout le territoire ! Avec l’opération nationale  #MarchesAttaquelancée par APF France handicap la semaine du 26 avril, ce ne sont pas les petits bonshommes verts qui ont envahi la terre mais tous les acteurs de l’association qui ont multiplié dans les territoires et sur les réseaux sociaux des actions de sensibilisation à l’inaccessibilité des rues, des commerces et des transports.

    Dénoncer, valoriser et proposer, voilà les mots d’ordre de cette semaine d’actions dont chaque journée était consacrée à une thématique :

    • Lundi 26 avril : l’approche transversale Mobilités et Accessibilités ;
    • Mardi 27 avril : l’accès aux lieux de soins ;
    • Mercredi 28 avril : l’accès aux commerces ;
    • Jeudi 29 avril : l’accès aux transports ;
    • Vendredi 30 avril : l’accès aux loisirs et aux lieux de pratiques culturelles et sportives.

      

    Mobilisation sans précédent sur les réseaux sociaux

    Trottoir trop haut, porte trop lourde, escalier… que d'obstacles pour les citoyennes et citoyens en situation de handicap ! Afin de dénoncer cette situation, le mini site dédié marchesattaque.org a permis aux internautes d’agir concrètement pour l’accessibilité (envois d’emails aux députés et au gouvernement ; partage de la vidéo sur les réseaux sociaux ; impression de flyers à distribuer à son commerçant ou à sa mairie, etc.). Plus de 15 000 actions ont été accomplies en une semaine.

    Mais c’est sur les réseaux sociaux que la mobilisation a connu son point d’orgue. A ce jour, on recense 5 310 publications #MarchesAttaque pour 21 691 500 de portée ! (la portée étant le nombre de fois où un contenu #MarchesAttaque a été affiché à un internaute). Le hashtag #MarchesAttaque a ainsi figuré en « top trends » lundi 26 et vendredi 30 avril sur Twitter, c’est-à-dire faisant partie des hashtag les plus utilisés sur Twitter ces jours-là.

    Enfin sur Youtube, 79 vidéos #MarchesAttaque ont été publiées dont la vidéo de lancement qui a atteint plus de 200 000 vues. Le youtubeur Osons Causer s’est aussi emparé du sujet avec une vidéo au titre choc : « Faut-il interdire les commerces aux personnes handicapées ? » cumulant plus de 20 000 vues.

     

    Plus de 200 actions de terrain

    Sur tout le territoire national, plus de 200 actions ont été menées par les acteurs de l’association. Pour n’en citer que quelques-unes :

    En Occitanie, dans le Gard et l’Hérault, des conférences de presse ont été organisées sur le thème de l'obligation de recensement des logements et établissements recevant du public.

    En région Bourgogne-Franche-Comté, la délégation du Territoire de Belfort a présenté ses objectifs avec des Interviews et des reportages, en région Centre Val-de-Loire, les adhérents ont témoigné de leur quotidien à Blois et à Tours.

    En région Nouvelle-Aquitaine, une campagne d'affichage a alerté sur l’accessibilité à Guéret, dans la région Grand Est, dans l’Aube, le grand public a été interpellé au travers du Carnet de voyage d’une athlète en fauteuil roulant à Troyes.

    En Pays de Loire, APF France handicap et le Conseil régional ont signé une charte ambitieuse pour l’accessibilité des transports régionaux.

    En Savoie, l'association s'est mobilisée pour l'accessibilité des cabinets médicaux, aux côtés d'un médecin, docteur J, qui n'a pas eu l'accord de sa copropriété pour mettre en accessibilité son cabinet.

    Enfin, en région Grand-Est, dans le Haut-Rhin, la vidéo de Christian Meistermann, adjoint au maire de Colmar et représentant APF France handicap Grand Est, révèle les enjeux de l'accessibilité dans la ville.

    Des initiatives qui ont eu un large écho dans les médias : plus de 250 retombées presse ont été recensées !

    Cette mobilisation a mis en lumière le les revendications de l’association présentées dans une note politique Environnement, biens, services et activités accessibles à toutes et tous. On y retrouve les dix priorités pour une société ouverte à tous et adaptée. Avis aux politiques, en vue des prochaines élections départementales et régionales en juin 2021 et de l’élection présidentielle de 2022.

    Paris, Marseille, Lyon et Brest attaquent !

    Sur le terrain, dans le cadre de l'opération nationale #MarchesAttaque menée par l’association, des trompe-l'oeil ont été posés sur des escaliers à Paris, Marseille, Lyon et Brest. Au total, cinq escaliers ont été recouverts d'un visuel #MarchesAttaque présentant une profonde fissure. Une belle métaphore des embûches que rencontrent tous les jours les personnes en situation de handicap.

    À Paris c’est dans le quartier du Sacré-Cœur à Montmartre et sur les marches de la Place de la République que le visuel a été posé.

    L’opération s'est également déployée sur les célèbres marches de la Croix Rousse à Lyon, sur un escalier menant à Notre-Dame de la Garde à Marseille et sur les marches de la mairie de Brest. Interpellant de nombreux passants, cette campagne a largement été relayée sur les réseaux sociaux et dans les médias (découvrez la revue de presse complète ) : Le ParisienLe 7/9 de France InterLa MarseillaiseLa ProvenceOuest-France et Le Télégramme.