Ressources et handicap : la révolte gronde !

Suite au débat parlementaire sur les ressources des personnes en situation de handicap (AAH, pensions d’invalidité et rentes) dans le cadre de l’examen des lois de finances 2018, des adhérents APF des Pays de la Loire prennent l’initiative d’interpeller les parlementaires de la majorité avec l’opération « L’APF réveille la majorité ! » 

Mobilisation qui pourrait se déployer dans d’autres régions. Si le gouvernement a annoncé une revalorisation de l’AAH à 900€, d’ici fin 2019, cette mesure ne concerne pas l’ensemble des bénéficiaires de l’AAH. Le gouvernement envisage notamment, au cours de ce premier trimestre, de supprimer le complément de ressources (179,31 € par mois) et de modifier les modes de calcul dans la prise en compte des ressources du conjoint. Et déjà les bénéficiaires de pensions d’invalidité ne bénéficient plus de la prime d’activité depuis le 1er janvier 2018 (soit une baisse de 70 à 230 € par mois pour des milliers de personnes). Dans ce contexte difficile pour les personnes, l’APF accueille comme un signal fort l’initiative d’une cinquantaine de députés de différents groupes politiques qui viennent de déposer une proposition de loi visant à supprimer la prise en compte des ressources du conjoint dans le calcul de l’AAH. Ce qui démontre que les parlementaires peuvent intervenir pour influer sur les orientations du gouvernement et relayer les attentes des personnes en situation de handicap et de leur famille.

 

 

communiquer de presse

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel