Covid-19 et recherche : pour des investissements publics dans la transparence et la traçabilité

Suite au débat soulevé par les propos de Sanofi prêt à vendre ses vaccins aux plus offrants, APF France handicap signons, avec un collectif d’associations*, une tribune sur le site de Libération, demandant de revoir le système opaque des investissements publics ou caritatifs, attribués notamment à des entreprises privées pour la recherche-développement dans le biomédical.

En effet, les annonces de financements publics destinés à la recherche et au développement pour endiguer l’épidémie de Covid-19 se multiplient depuis le début de la crise. Sans conditions claires et sans transparence, ces investissements ne peuvent pourtant pas tenir les promesses d’accessibilité qui les accompagnent.

Une transformation des pratiques est plus que jamais nécessaire pour que l’allocation d’aides publiques permette une politique ambitieuse et globale de lutte contre l’épidémie, en réponse aux besoins de la population et non à la recherche de profits.

Lire la tribune sur le site de Libération

 

*Signataires : Act Up Sud-Ouest, Act Up-Paris, Action Santé Mondiale, Actions Traitements, AFTOC, Aides, Amalyste, APF France handicap, Dessine-moi un mouton, France Assos Santé, La Ligue contre le cancer, Médecins du Monde, Renaloo, Sol en Si, UAEM France, UFC-Que Choisir, Unapecle, Théau Brigand (Médecins du Monde, Cermes3), Catherine Bourgain (Inserm), Maurice Cassier (IFRIS CNRS), Nathalie Coutinet (CEPN-UMR CNRS 7234), Pierre-André Juven (CNRS - Cermes3), Fabienne Orsi (LPED-IRD)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel