11 février 2011

NICE – 90ème DU BAROMETRE APF L'EXPRESS

 Ce classement paru le 9 février 2010 dans l'Express à l'occasion de la date anniversaire de la loi Handicap de 2005 n'est pas

surprenant, compte tenu du 1er baromètre APF-Express, car après des décennies de léthargie, le réveil est douloureux et les

réalisations ne peuvent être instantanées.

 

Quelques explications au classement de la Ville de Nice 

ð 3 lignes de transport en commun accessibles sur 80 : soit 3,75 %, c'est très peu (mais près de 50 % des voyageurs transportés) ;

ð seulement une école primaire publique sur 3 accessible ;  

ð 1,4 % des places de stationnement pour personnes handicapées aux normes alors que la Loi impose 2 % depuis de nombreuses années ;

 ð une commission intercommunale pour l'accessibilité qui ne s'est réunie qu'une fois à l'occasion de sa mise en place ;

 ð pas de rapport annuel sur l'accessibilité présenté en Conseil Municipal ;

 ð pas de système de recensement de l'offre de logements accessibles organisé ;

 ð un cadre de vie évalué par les personnes en situation de handicap elles-mêmes bien en dessous de la moyenne (difficultés à trouver des commerces de proximité, des bureaux de poste, des cabinets médicaux et para-médicaux, des cinémas accessibles).

 

Ce constat est sombre, surtout en comparaison avec les autres chefs lieux de département (nous vous invitons à vous procurer l'Express de cette semaine pour vous faire une idée personnelle et/ou consulter le dossier complet sur www.apf.asso.fr); il ne doit pas faire oublier que la ville de Nice se transforme profondément avec un volontarisme affiché et réel du Maire et son équipe avec la nomination de 2 Elus en situation de handicap directement en charge de ces questions. 
Les réponses fournies par la ville pour le baromètre APF l'ont été avec beaucoup de rigueur, ne comptabilisant que ce qui est parfaitement réalisé, dans une démarche très responsable.
Ainsi le classement de la ville de Nice ne reflète pas encore les profondes restructurations de la ville en cours de réalisation qui bénéficient déjà et plus encore durant les années à suivre, à sa mise en accessibilité. Et si la mise en accessibilité s'accomplit dans la globalité de la restructuration de la ville, sans spécificité catégorielle, à la faveur de réponse apportée aux besoins de l'ensemble de la population, ce devrait être la meilleure réussite de la prise en compte transversale des besoins des personnes en situation de handicap.

Le baromètre APF l’Express et la délégation des Alpes-Maritimes APF demeurent vigilants et très présents pour le respect de l'échéance 2015.

 

 

Les commentaires sont fermés.