• Une sortie APF au carnaval !!!!

    Après le Tanneron nous voici au carnaval http://tracking.technodesignip.com/?action=count&projectid=642&contentid=6543&referrer=-&urlaction=r.... Après avoir récupéré tout mon monde nous sommes allés rejoindre les autres sur l'estrade vers le jet d'eau, déjà beaucoup de monde sur la plate forme, nous y avons retrouvé Benjamin, Daniel Giordano, Katia, un autre jeune,( dont je ne me souviens plus le nom), et les Bonucci père et fils sont également venus se joindre a nous. Au début le temps était agréable mais il s'est couvert et il ne faisait vraiment pas chaud, Les Cannois sont partis avant la fin, les téméraires sont restés jusqu'au bout. Après midi quand même bien sympa mais (il y a toujours un mais)  je trouvais personnellement, l'emplacement de l'an dernier beaucoup mieux placé, (devant Go Sport) alors que là, nous étions en plein courant d'air. 

    Ci-joint une photo du corso
     
    Votre bénévole bien aimée     hihihihihiClignement d'oil  
    ColetteIMGP5549.JPG
  • ballade en joelette dans le Tanneron

    Samedi dernier nous nous sommes balladés en joelette dans le massif du tanneron à l'initiative de Mathieu WHYTE et son association ALTI+. . Avec Chantal nous avons retrouvé tout d'abord Mathieu et deux autres personnes au parking de la gare du train des pignes. Direction Mandelieu où là, nous avons encore retrouvé d'autres personnes, nous y étions au total 12, dont des hommes costauds pour pouvoir pousser ou tirer Chantal, elle n'avait que l'embarras du choix, mais beaucoup de femmes s'y sont aussi attelées. Bravo, il fallait le faire, vu le parcours. photo a l'appui. IMGP5495.JPGNous avons eu un temps magnifique

     Nous avons grimpé pendant 1h30, avons fait une pause casse croute au soleil bien sympa, et sommes redescendu par un autre chemin, et quel chemin!!!Sourire éclatant,  pendant également 1h30. Tout le monde est reparti heureux de sa journée. A chaque fois que l'on faisait une halte, nous avions droit aux explications sur le mimosas, les eucalyptus de la part notre super guide Mathieu !

    Merci Mathieu pour cette superbe journée !!!   

     

    Colette LETERTRE

  • Gymase Brancolar à Nice enfin accessible?

    L'Association des Paralysés de France a été invitée à assister à l'inauguration du gymnase Brancolar situé à Nice cimiez.
    Ce gymnase était dans un état de délabrement avancé et tout juste praticable pour les PMR car sans WC adaptés, sans possibilité de passer d'un étage à l'autre et avec une rampe aléatoire.
    Aujourd'hui, il y a une magnifique rampe d'accès à 5%.
    On accède au RDC où il y a  2 WC accessibles avec douche à l'intérieur, des vestiaires communs avec les valides avec une douche accessible, un vestiaire pour les arbitres accessible pour si l'arbitre est en fauteuil et un ascenseur accessible pour accèder à la grande salle de gym.
    Tout aurait été merveilleux si l'ascenseur avait fonctionné correctement...
    Ce dernier a refusé de monter pendant 10 mn sans doute à cause des capteurs de sécurité qui captaient mon fauteuil.
    Enfin, l'ascenseur est monté mais a refusé de me redescendre!
    Heureusement, j'ai pu emprunter la sortie du 1er étage avec l'ancienne rampe.
    A suivre...

                                                                                                                        Mireille Azzaro, membre du Conseil départemental APF06

  • Des députés cèdent aux lobbies et sacrifient les personnes en situation de handicap !

     La possibilité de prendre des mesures de substitution à l’accessibilité du cadre bâti neuf a été adoptée mercredi, à l’Assemblée nationale dans la proposition de loi Paul Blanc, et ce, malgré de vifs débats ! L’Association des Paralysés de France, qui y a assisté, condamne vivement l’adoption de cet article et des amendements complémentaires, qui ouvrent une brèche dans la possibilité de déroger à l’accessibilité sur le neuf !

    Jusqu’à preuve du contraire, les impossibilités techniques sur des constructions neuves n’existent pas ! De plus, tout porte à croire que le gouvernement et une majorité de parlementaires ignorent que la France a ratifiée la convention ONU relative aux droits des personnes handicapées et que celle-ci prévoit la conception universelle !

    Les personnes en situation de handicap n’acceptent plus d’être traitées comme une « sous-humanité » et de voir leur liberté fondamentale de circuler entravée chaque jour !

    pour lire le communiqué intégral, cliquez ici: CP ppl blanc adoptee AN_vdef.doc

  • Face aux pressions des lobbies, des députés veulent "enfermer" les personnes en situation de handicap!

    Alors que la proposition de loi Paul Blanc est discutée depuis hier à l’Assemblée nationale, l’Association des Paralysés de France condamne vivement les nouvelles tentatives de dérogations et autres mesures de substitution à l’accessibilité des constructions neuves proposées par certains députés ! Face aux pressions des lobbies, des députés veulent déposer des amendements permettant des dérogations à l'accessibilité et fixant, notamment, le taux de logements saisonniers accessibles neufs à 5% !

    Comment peut-on proposer ce type d’amendement alors qu'aucune incapacité technique ne peut être opposée à la mise en accessibilité de constructions neuves ? De plus, l’APF tient à rappeler que la France a signée et ratifiée la convention ONU relative aux droits des personnes handicapées et que celle-ci prévoit la conception universelle ! Or la notion même de conception universelle ne peut admettre aucune dérogation ni substitution !

    Depuis plusieurs mois, le gouvernement et certains parlementaires ont cherché, par tous les moyens, à remettre en cause le principe d’accessibilité des constructions neuves. Aujourd’hui ce sont des députés qui sont prêts à céder face aux pressions des lobbies de certains promoteurs immobiliers œuvrant dans le domaine du tourisme notamment. De plus, on constate dans ces propositions d’amendements une confusion entre bâtiments neufs et existants ! Une délégation APF sera donc présente demain pour assister aux débats à l’Assemblée nationale.

     Par ailleurs, Nicolas Sarkozy, dans son discours sur la réforme de la dépendance, a souligné les avancées de la loi handicap de 2005 en matière d’accessibilité. Le thème du vieillissement de la population est largement mis en avant par le président de la République et le gouvernement qui insistent sur la nécessité de rendre accessibles les logements et l’espace public à tous. Comment peut-on, d’un côté tenir ce type de discours, et de l’autre revenir en arrière en tentant d’autoriser des dérogations aux constructions neuves ?

    Il faut désormais une impulsion politique forte et une mobilisation d’urgence. Le gouvernement doit soutenir et accompagner les décideurs publics et les maitres d’œuvres, et les députés ne peuvent donner un message contraire !

    De plus, le pragmatisme démographique invite à prendre en compte dès aujourd’hui l’accessibilité ! En effet, l'accessibilité n'est pas une problématique spécifique aux personnes en situation de handicap, mais bien un enjeu majeur de notre société qui concerne tous les citoyens et qui doit prendre en compte le vieillissement de la population.

    L’APF demande donc la suppression de tous les dispositifs de substitution et de dérogation à l’accessibilité des constructions neuves et compte sur une prise de conscience d’urgence pour respecter l’objectif de conception universelle prévue par la convention de l’ONU.

  • NICE – 90ème DU BAROMETRE APF L'EXPRESS

     Ce classement paru le 9 février 2010 dans l'Express à l'occasion de la date anniversaire de la loi Handicap de 2005 n'est pas

    surprenant, compte tenu du 1er baromètre APF-Express, car après des décennies de léthargie, le réveil est douloureux et les

    réalisations ne peuvent être instantanées.

     

    Quelques explications au classement de la Ville de Nice 

    ð 3 lignes de transport en commun accessibles sur 80 : soit 3,75 %, c'est très peu (mais près de 50 % des voyageurs transportés) ;

    ð seulement une école primaire publique sur 3 accessible ;  

    ð 1,4 % des places de stationnement pour personnes handicapées aux normes alors que la Loi impose 2 % depuis de nombreuses années ;

     ð une commission intercommunale pour l'accessibilité qui ne s'est réunie qu'une fois à l'occasion de sa mise en place ;

     ð pas de rapport annuel sur l'accessibilité présenté en Conseil Municipal ;

     ð pas de système de recensement de l'offre de logements accessibles organisé ;

     ð un cadre de vie évalué par les personnes en situation de handicap elles-mêmes bien en dessous de la moyenne (difficultés à trouver des commerces de proximité, des bureaux de poste, des cabinets médicaux et para-médicaux, des cinémas accessibles).

     

    Ce constat est sombre, surtout en comparaison avec les autres chefs lieux de département (nous vous invitons à vous procurer l'Express de cette semaine pour vous faire une idée personnelle et/ou consulter le dossier complet sur www.apf.asso.fr); il ne doit pas faire oublier que la ville de Nice se transforme profondément avec un volontarisme affiché et réel du Maire et son équipe avec la nomination de 2 Elus en situation de handicap directement en charge de ces questions. 
    Les réponses fournies par la ville pour le baromètre APF l'ont été avec beaucoup de rigueur, ne comptabilisant que ce qui est parfaitement réalisé, dans une démarche très responsable.
    Ainsi le classement de la ville de Nice ne reflète pas encore les profondes restructurations de la ville en cours de réalisation qui bénéficient déjà et plus encore durant les années à suivre, à sa mise en accessibilité. Et si la mise en accessibilité s'accomplit dans la globalité de la restructuration de la ville, sans spécificité catégorielle, à la faveur de réponse apportée aux besoins de l'ensemble de la population, ce devrait être la meilleure réussite de la prise en compte transversale des besoins des personnes en situation de handicap.

    Le baromètre APF l’Express et la délégation des Alpes-Maritimes APF demeurent vigilants et très présents pour le respect de l'échéance 2015.